Guide du travail en réseau : Développer un réseau existant

 23 / 1 / 2015  394  0 Accompagnement post-création

 

Dynamiser un réseau vise à l’optimiser, le rendre encore plus efficace, plus riche et plus réactif. Pour réussir le développement d’un réseau, rien n’est plus payant que la générosité. La notion de réseau inclut celle d’échanges.  
Les quelques préceptes simples proposés vous permettront de le faire. Mettez-les en euvre et vous pourrez compter sur l’aide active des membres de votre réseau.

  1.  Faites le bilan de votre réseau

Etape 1 : Recenser les membres du réseau et toutes vos relations : Pour prendre pleinement conscience de la taille du réseau faites un recensement des contacts oubliés ou négligés,  sans limitation géographique.

Etape 2 : Segmentez votre réseau : Au cours du recensement vous allez lister de nombreux contacts qui se segmentent en différents groupes :

  • Contacts fréquents professionnels ou personnels. Liens aisés
  • Contacts proches mais peu fréquents.
  • Contacts formels et qui présentent un intérêt pour votre activité
  • Contacts "peu utiles"  

En listant les contacts, vous allez prendre conscience du manque de certains contacts dans certains domaines.  
Dans la liste, identifiez les « politiques », ceux qui vous ont mis en contact avec d’autres ou ont la réputation de jouer ce rôle dans votre entourage. Les "politiques" ont le sens du réseau. Ils relaient les informations pertinentes, mettent les gens en relation et sont souvent capables d’identifier ou de sentir les synergies qui pourraient naître de la collaboration entre différents membres de leur réseau. 
Etape 3 : Centralisez tous les contacts dans une base de données : Base de données unique, regroupant tous les contacts. Il est pratique d’enregistrer toutes vos données sur un seul support. Si vous utilisez vos adresses sur plusieurs supports assurez-vous qu’ils soient synchronisés. Vous disposerez de données à jour en permanence. 

  1.  Entretenez des rapports réguliers avec votre réseau 

Il est important de bien comprendre le domaine d’activité des membres du réseau et leurs centres d’intérêt privés ou professionnels, car vous allez pouvoir partager des informations spécifiques et personnalisées avec eux. Ces échanges tissent les liens dans le réseau.  Toute information doit être utile autant à vous qu’aux membres du réseau.

L’exemple de ce type d’approche est concrétisé par le nouveau développement des blogs ou de création de  newsletter électronique privée. Ce sont des moyens de partager des informations sur vous ou votre activité, de démontrer votre expertise dans des domaines particuliers (Article sur un sujet professionnel d’intérêt pour le réseau, alerte sur des évènements du secteur, etc.). Vous pouvez aussi  organisez une conférence-débat pour rassembler votre réseau. L’organisation autant que l’événement vous ouvriront de nouveaux champs relationnels à exploiter. Par ailleurs, les membres de votre réseau vous seront reconnaissants de leur ouvrir les yeux sur un domaine ou une question particulière mais aussi de leur donner l’opportunité de développer leur propre réseau. 

  1.  Utilisez les outils électroniques pour organiser et garder le contact avec votre réseau 

Les dernières technologies : Le Web, l’e-mail, la messagerie instantanée et vocale, les assistants personnels, les téléphones portables sont autant de moyens pour le développement de votre réseau. 
Mettez à jour votre agenda en permanence sur votre micro, votre assistant personnel, etc. chacune de vos fiches contacts constitue une mine d’informations à exploiter ; créez des groupes : Les membres de votre réseau sont divers créer des groupes homogènes dans votre agenda électronique recherche rapide des contacts et transmission aisée de l’information aux membres d’un même groupe. 
La messagerie électronique permet de créer plusieurs signatures : faîtes de votre signature électronique, une carte de visite personnalisée, ainsi les destinataires de vos e-mail savent ce que vous faites. Si vous avez identifié des groupes différents dans votre agenda ; créez alors des signatures en accord avec leur activité ou leurs centres d’intérêts. Voici quelques exemples de signatures utilisées dans un contexte particulier. 
Exemple : Vous allez exposer sur un salon, rajoutez une mention du type "venez nous rendre visite au Salon des micro entreprises (stand C23) du 28 au 30 septembre 2004". 
Facilitez la tâche de vos contacts : Joignez votre vCard (carte de visite électronique) à vos e-mails. Un simple clic dans sa messagerie et vos coordonnées entrent dans son agenda. 
Utilisez le CC : Adressez une copie aux membres impliqués dans un contact est la plus simple façon de les tenir informés. Mettre plusieurs personnes en CC est également un bon moyen de les mettre en réseau. En CC, chacun des contacts de votre mail identifie les autres destinataires. A l’inverse, en CCI (copie invisible), les adresses des destinataires sont invisibles. Ainsi, selon la nature de vos messages et de vos objectifs vous pouvez jongler entre le CC et le CCI. Gardez à l’esprit que quand le destinataire d’un mail répond en sélectionnant la fonction "répondre à tous", seuls les destinataires directs et en CC recevront la réponse. 
Répondez systématiquement à vos mails : Annoncez une réponse différée si elle n’est pas disponible ou que vous êtes au feu. Accusez réception et rédigez un message court. Par cette action, vous signifiez que vous restez disponible. On peut compter sur vous. De manière générale, ne perdez aucune occasion d’informer vos contacts sur vos actions, vos domaines de développement professionnels, vos passions. Tenez-les au courant! Vous multiplierez les chances d’interconnexions. 

  1.  Comment construire et entretenir un réseau relationnel de qualité ?

  1.  Utilisez les salons et conférences 

Faire un travail de préparation pour maximiser votre temps sur un salon : 

Avant le salon :

1 Informer vous sur le salon (Visualiser le site Internet) : programmes des conférences, liste des exposants, etc. 

2 Choisir les conférences auxquelles vous voulez assister qui rythment votre visite. Analyser le programme, et penser aux membres de votre réseau qui pourraient être intéressés par ces conférences. Invitez les. Les salons professionnels sont le lieu idéal pour augmenter la taille de votre réseau mais aussi pour renouer une fois par an avec des contacts que vous ne voyez pas régulièrement. 

3 Sélectionner les exposants que vous souhaitez rencontrer:

  • Arriver avec une problématique ou des questions précises
  • Aborder l’exposant en ayant déjà une bonne connaissance de son activité (Internet)

4 Être clair sur vos objectifs :

  • Quelles sont les informations à recueillir ?
  • Combien de contacts voulez-vous nouer ? Et avec qui prioritairement

Après le salon : 

1 Classer cartes et documentation

2 Enregistrer vos nouveaux contacts dans votre base de données sans oublier les notes que vous avez prises sur chaque contact 

3 Tenez vos engagements : envoyer des informations ou mettre en relation une personne que vous avez rencontrée sur le salon, rapidité = bonne impression

4 Partager les informations pouvant intéresser d’autres membres de votre réseau

  1.  Participez à des réunions et conférences qui favorisent les contacts

Avant l’événement 
1 Préparez une présentation flash : description rapide de votre activité permettant à votre interlocuteur de vous situer. Elle doit être courte et dépasser la description pure pour que votre interlocuteur vous pose des questions. Exemple : "je suis consultant en marketing ou "je suis consultant en marketing spécialisé dans le marketing aux petites entreprises de moins de 20 salariés un marché de plus de 2 millions d’entreprises" 
2 Obtenez la liste des participants : liste des personnes à contacter sinon arrivez tôt le jour "j" et consultez la liste des participants. 
3 Ne soyez pas timide : Choisissez un atelier, un groupe, une table où vous ne connaissez personne et où il reste plus qu’une ou deux places.  
4 Pendant l’événement : Vous vous êtes fixé un objectif à atteindre, un nombre de contacts à obtenir pendant cette réunion. 

  • Obtenir la carte de visite de votre interlocuteur
  • Laisser votre carte de visite à votre interlocuteur
  • Utiliser la carte de visite de votre interlocuteur. Titre : poser des questions relatives à sa fonction, son métier
  • Société, questions concernant domaine d’activité, industrie
  • Localisation de son entreprise : siège, filiale

Après l’événement : mettre à jour la base de données et tenir ses engagements. Envoyer un mot de remerciement à la personne responsable de l’organisation de l’événement, peu de gens le font... 

  1.  Forums et listes de discussions sur Internet

Internet est un moyen accessible de créer des contacts via les forums et listes de discussion, la publication en ligne de contenu. 

  1.  Utiliser les “politiques”

Identifiez qui peut vous aider à développer votre réseau  et utilisez les pour rencontrer des professionnels, des prescripteurs, pour vous recommander ou parler de vos compétences, vous servir de référence, vous avertir de tout événement essentiel. Certains peuvent devenir pour vous de véritables prescripteurs. Mais n’oubliez pas de vous dire : que puis-je faire pour eux ? La relation à entretenir est construite sur la base d’un rapport gagnant-gagnant. 

  1.  Rejoindre des réseaux existants

Choisir de participer à un réseau : trois conseils pour ne pas se tromper
Phase 1 : Définir ses attentes
Qu’attendez-vous du réseau ?

  • Cherchez-vous avant tout à rencontrer d’autres chefs d’entreprises avec lesquels échanger des bonnes pratiques ? Votre objectif prioritaire est-il de développer votre Chiffre d’Affaires en prospectant avec des partenaires ? 
  • Avez-vous besoin de ressources supplémentaires, permanentes ou ponctuelles pour étoffer votre offre ou venir à bout d’un projet ambitieux ? 
  • Voulez-vous recruter des collaborateurs en temps partagé ? 
  • S’agit-il pour vous de vous implanter dans une nouvelle région, un nouveau pays ? 
  • Voulez-vous limiter vos charges en partageant des locaux et des services ? 
  • Cherchez-vous à rejoindre un groupement pour acheter moins cher des biens d’équipement ou bien les produits ou services que vous commercialisez ? 
     

Déterminez votre degré d’implication mesuré en temps mais aussi souvent financièrement. 
Phase 2 : Trouvez les réseaux adaptés. Faire appel à son réseau relationnel ! 
Voir le répertoire des Associations Professionnelles : www.cgem.ma 

Des centaines d’AP y sont classés par secteurs d’activité et par thèmes et leurs membres sont tous des dirigeants de petites entreprises ou des indépendants. 
Contacter les chambres consulaires ou l’ANPME.

CCI, Chambres des Métiers et de l’Artisanat peuvent elles-mêmes animer des clubs thématiques. À l’issue de ces recherches, à vous d’effectuer votre sélection en reprenant votre grille d’évaluation : adéquation avec vos objectifs, implication demandée, nécessité d’un parrainage.
Phase 3 : Evaluez bien le réseau que vous avez choisi avant de le rejoindre. S’assurer qu’il répond à vos attentes. 
Première étape : étudiez finement les objectifs du réseau

  • Objectifs du réseau doit rencontrer vos attentes
  • Utilisez plusieurs sources d’information pour bien comprendre les objectifs du réseau : le site Internet du réseau, ses statuts ou autres documents, ainsi que des rencontres avec les responsables ou les membres du réseau.
  • Certains réseaux peuvent se donner plusieurs objectifs, à vous de voir s’il est intéressant malgré tout de les rejoindre, dans le cas où vous ne seriez intéressé que par certains des buts affichés 

Seconde étape : vérifiez si les résultats correspondent aux objectifs

  • Activité quotidienne : évaluer l’apport réel du réseau à ses membres
  • Activité du réseau : programme des actions et des réalisations de l’année écoulée 
  • Témoignage de membres : retours concrets d’expérience, en terme de résultats et d’apports 

Troisième étape : la philosophie de ce réseau est-elle la votre ?

  • Se sentir en phase avec les autres membres, partager la même vision
  • Discuter avec des membres
  • Etudier comment les membres du réseau communiquent et la fréquence des échanges 

Quatrième étape : estimez l’investissement de temps nécessaire

  • Déterminez votre budget temps personnel. Correspond il aux attentes du réseau ? 

Cinquième étape : demandez-vous quel sera votre investissement financier

  • Quels sont les frais d’adhésion au réseau ? Frais annexes ? 

Dernière étape : pouvez-vous réellement devenir membre de ce réseau ?

 

Commentaires

Aucun commentaire n'a été trouvé.

Laisser un commentaire

 
 
 
Poster un commentaire